background

3 questions à Catherine Rollot, auteure du livre "La Vie en boîte"

Catherine Rollot, journaliste au quotidien Le Monde, décrypte la société de consommation et nos petites habitudes. Auteure du livre  La Vie en boîte, publié aux éditions Le Seuil, et dédié au phénomène du self-stockage, elle a accepté de répondre aux questions de Locabox et de revenir sur l'origine de son ouvrage.

Besoin d'une solution de stockage près de chez vous ?

Contactez-nous, ou faites une demande de devis en ligne.

Locabox : Pourquoi avoir choisi d'écrire un livre sur le self-stockage ?

Catherine Rollot : Je dirais le hasard… En fait, l’un de mes amis était entre deux déménagements et a eu recours à la location d’un box. En l’écoutant, j’ai eu envie d’en faire un reportage ! J’ai analysé le secteur de plus près et j’ai alors réalisé que ce marché était en pleine expansion avec l’évolution de la société.

À travers des rencontres d’utilisateurs de self-stockage, j’ai pu découvrir un concentré de quotidien et une société en miniature. J’en ai fait un article dans le quotidien Le Monde. Mais un an plus tard, j’ai eu envie de faire un format plus long avec le livre Ma Vie en boîte paru aux éditions Le Seuil.

Locabox : Comment vous ont accueilli les utilisateurs de box ?

Catherine Rollot : Pour que je puisse recueillir les témoignages de différents utilisateurs j’ai appris à me fondre dans le décor et j’ai ainsi gagné leur confiance. La plupart ont accepté de parler facilement des objets qu’ils entreposaient et par la même occasion de leurs vies… On ne pense pas à cela en premier, mais les box accueillent bien plus de souvenirs que d’objets de valeur. Déménagement, loisirs envahissants ou besoins professionnels… les locataires de box ont des raisons et des attentes très différentes.

Locabox : Quelle conclusion avez-vous pu tirer à travers ces rencontres ?

Catherine Rollot : Il y en a des histoires dans ces boxes ! Des histoires de déménagement, de trop-plein, mais aussi de mal-logement et de précarité. Des histoires des plus banales, comme des appartements devenus trop petits, au plus surprenantes donc. Derrière les portes de cet univers aseptisé, on retrouve les méandres et les soubresauts de la vie, mais aussi les ressorts personnels qui poussent à garder ou à accumuler certaines choses. Ce fut une expérience à la fois riche et émouvante.

Vous êtes intéressé par le self-stockage ? Trouvez le centre Locabox le plus proche de chez vous grâce à notre carte interactive !